De nombreux fonds audiovisuels amateurs nous sont apportés. Ces films en 16mm, 8mm et Super 8, sont rarement montés, pas toujours en très bon état, mais sont de formidables témoignages sur la vie de Tahiti et ses îles.

Napol_on_Spitz_com_dien_1952

Sur_le_port_de_Papeete











Le fonds Jean Sun est constitué de nombreux films 16mm consacrés à l’île de Rurutu. Au programme : des danses lors du 14 juillet, la préparation de la vanille sauvage par Jean Sun lui même en 1955, la construction d’un bassin d’eau, le "tere" à cheval, un concours de lever de pierre, les superbes patchworks des mamas, le départ du gendarme, le 14 juillet à Moerai, l’inauguration du bassin d’eau en 1964 et des images de l’aéroport de Tahiti-Faa’a au début des années 60.

Le fonds Bervas a été remis à l’ICA par Madame Yvonne Maguet. Filmé en 8 mm à la fin des années 50, ce fonds nous propose de revivre une cérémonie de marche sur le feu, le 14 juillet 1958 avec le gouverneur Bailly, une course de pirogues à voile, des danses du Tiurai, l’escale d’un navire de la marine aux îles Marquises, l’arrivée en hydravion des acteurs Martine Carole et Serge Reggiani pour le tournage du film « Le passager clandestin », la visite du ministre Jacques Soustelle en septembre 1959 et un défilé militaire.

En 1959, le gendarme Francis Foglia est muté en Polynésie. Il filme son voyage à bord du navire des Messageries maritimes, le Calédonien. En 1960, il quitte Tahiti pour Mangareva. A bord de la goélette « Tagua » des établissements Donald, il gagne son nouveau poste à Rikitea. Là bas, il filme la préparation de l’amidon à partir de racines de manioc et s’intéresse aux fêtes de juillet 1960 où les danses rythmées s’enchaînent sur la place du village.

Le fond Lonfat nous vient de Mahina. Filmées en 16mm couleur, les images de ce cinéaste amateur nous font revivre la grande manifestation du 28 avril 1958 contre l’impôt sur le revenu. Pêle-mêle, images furtives dans un plan ou deux, on y voit Charles Poroi, Rosa Raoulx, Henri Lombard, Rudy Bambridge, Jacques Drollet, Pouvana a O’opa. Les images qui suivent nous invitent à découvrir de grands travaux dans une vallée de Mahina, la savonnerie Arc, le 14 juillet 1961 et un départ sur le quai de Papeete.

Le fonds Sincère nous a été remis par la famille Giau, ce fonds principalement composé de films 16mm, nous invite lors des fêtes du Tiurai, on y découvre d’ailleurs le « cinéma Sincère ». Puis, ce sera un départ de Papeete à bord de l’un des navires des Messageries maritimes.

Le fonds Nouveau se compose de nombreux films 8mm. La première séquence nous entraîne dans l’univers du scoutisme en 1957 à Papara puis à Huahine. Ensuite, nous irons à Makatea dans les années 50, lorsque l’industrie des phosphates faisait encore recette.

Un_dernier_adieu_avant_le_d_part

Manifestation_de_Pouvana_a_O_opa










Alain Mottet arrive à Tahiti en janvier 1952 à bord du Chang Chow. Musicien de jazz au Col bleu, il filme avec sa caméra 8mm ses deux premières années sous les tropiques. Au programme : quelques vues de Papeete, le Bar Léa en effervescence, une course de pirogues à voile, une traversée Papeete-Moorea à bord de la Mitiaro, la pièce de théâtre « le mariage de Loti » interprétée par Napoléon Spitz et mademoiselle O’Brien, une pêche aux cailloux à Bora Bora, une manifestation du RDPT, le départ du « Tahitien » des Messageries maritimes et une leçon de ski nautique par Marc Darnois.