FETE_DE_LA_JEUNESSE_1964_MOOREA_CINEMATAMUA_28150pixLENDIT_TUAMOTU_CINEMATAMUA_28150pix LENDIT_TUAMOTU_ANAA_1969_CINEMATAMUA_28150pix
« S’inscrivant dans les vastes mouvements de jeunesse et d’éducation populaire impulsés notamment par Léo Lagrange, le sport à l’école naît véritablement à la fin du gouvernement de Front populaire. C’est en effet au début de 1939 que le ministre Jean Zay invite les recteurs à favoriser le développement de «l’Union sportive de l’enseignement primaire» (U.S.E.P.). L’USEP, nouveau nom de la commission scolaire de l’U.F.O.L.E.P. (Union fédérale des œuvres laïques d’éducation physique), s’en détache ainsi et devient, à ses côtés, une composante à part entière de la Ligue de l’enseignement fondée en 1866 par Jean Mace. Dissoute par le gouvernement de Vichy, la Ligue de l’enseignement reprend son essor à la Libération, ce qui va permettre à l’USEP de multiplier le nombre de ses associations sportives. » (1)

L’histoire de l’USEP en Polynésie commence en 1962 à l’initiative de l’inspecteur Lunel. Son premier délégué sera René Maoni. Et le 7 avril 1962, l’USEP organise la première Fête de la jeunesse de Tahiti au Stade de la Faataua. Il s’en suivra de nombreuses autres manifestations et l’organisation des concours du Lendit à Tahiti et dans les îles. Dès le début, avant même que la télévision n’arrive à Tahiti, l’USEP filme ses manifestations, fête de la jeunesse, Lendit, visites ministérielles,… Le Monsieur « Cinéma » de l’USEP se nomme Jean Manjard, il filme les événements, les sonorise, il réalise des reportages avec René Maoni et les projette dans les îles lors de ses déplacements. Témoignage unique sur les sports scolaires dans la Polynésie des années 60 et 70, le Fonds Manjard – USEP se compose d’une trentaine de moyens métrages et de nombreux enregistrements sonores. Conservé pendant de nombreuses années au domicile de la famille Manjard, ce sont ses petits fils qui ont apporté à l’ICA ces vieilles bobines.  Télécinés par l’ICA, les films présentés ont été entièrement remontés et étalonnés. Muet d’origine, ces films ont été sonorisés à l’aide des bandes magnétiques originales de diffusion des fêtes de la jeunesse. Cinematamua présente 5 courts métrages tournés dans les années 60. On y découvre les préparatifs de la première fête de la Jeunesse organisée en 1962, les répétitions, le défilé dans les rues de Papeete et la fête en elle-même avec ses grands mouvements d’ensemble, ses acrobates, ses danses folkloriques d’ici et d’ailleurs. C’est toute une génération qui se retrouvera sur ces images, en short et maillot. Suivront des films sur d’autres fêtes de la jeunesse en 1964 à Moorea et Tahiti, sur les premiers concours du Lendit aux Tuamotu à la fin des années 60 et sur la visite du Ministre de la Jeunesse et des Sports François Missoffle.

Préparatifs & Fête de la Jeunesse au Stade Faataua (7 avril 1962)

Fêtes de la Jeunesse à Moorea (1964)

Premiers concours du lendit aux Tuamotu à Anaa & Hao (1968-1969)

Visite du Ministre de la Jeunesse et des Sports François Missoffle (1966-1968)

Fête de la Jeunesse à Papeete (1964)

(1) Pierre CHARBONNEL (GIE Observatoire de l’Enfance en France)