GERMAINE_DE_BORA_BORA_1951

Les films de James Knott

En 1951, James Knott vient à Tahiti à bord de la goélette Vega. Il vient visiter des amis parmi lesquels William A. Robinson. Knott filme son arrivée dans le port de Papeete, les quais noirs de monde et l’accueil qui leur est réservé. Le second court métrage s’intéresse à un groupe de danse de Bora Bora avec la célèbre danseuse Germaine.

Ces deux films proviennent du Fonds Human Studies Film Archives.

Tahiti sans voile

Réalisé en 1961 par Henri Champetier, ce film se veut un moment de cinéma vérité, et promet de montrer Tahiti telle qu’elle est, plus belle et authentique, que ne la présente les films « d’aventures exotiques ». On découvre donc le Tahiti des années 60, ces paysages couverts de cocotiers, les montagnes abruptes qui se profilent à l'horizon, la réplique du "Bounty" sur lequel jouent quelques gamins, l'intérieur des terres, les églises traditionnels, les villages, les défilés d'écoliers et de scouts, les rivières où les enfants s'amusent, la statue de Pierre Loti...

Les visites achevées, on découvre Martine Carole barbotant dans le lagon et lors d’une fête traditionnelle avec H.G. Clouzot. Puis, Champetier nous invite à une fête traditionnelle polynésienne avec tambours et vahinés.

Ce film est extrait du Fonds Manjard-USEP.

Les métiers de l’hôtellerie, Emplois d’avenir pour les jeunes Polynésiens 

Ce film a été produit par l’Office de développement du Tourisme de Polynésie française en 1967. Intitulé « Les métiers de l’hôtellerie, Emplois d’avenir pour les jeunes Polynésiens », ce film dresse un portrait du tourisme naissant à Tahiti et les perspectives de développement de ce secteur avec notamment les projets de construction du Maeva Beach (actuel Sofitel), de l’hôtel du Tahara’a et du lycée hôtelier du Taaone. Le film s’intéresse ensuite au parcours de Terii, jeune sans emploi, qui va suivre une formation au Centre d’Apprentissage hôtelier. Ce film provient du Fonds GIE Tahiti Tourisme.

Discover the Pacific with Air New Zealand

Ce film présente de nombreuses prises de vue de Tahiti et Moorea, les danses du Tiurai, les courses de pirogues. Cette carte postale vivante était vendue aux touristes sous la forme de films 8mm. Ce film provient du Fonds Chavannes. L’illustration musicale de ce film muet a été réalisée par l’ICA avec des chansons interprétées par Mila et Loma (Tahiti Records – Editions Manuiti) et les « Percussions de Bora Bora » (Tiare Tahiti records).