« Mr Robinson Crusoe » a été tourné en 1932 par Eddie Sutherland sur un scénario de Elton Thomas, pseudonyme de Douglas Fairbanks. Fairbanks tient le rôle principal du film, à ses côtés l’actrice espagnole Maria Alba, de 27 ans sa cadette. Le film a été principalement tourné en Polynésie française, même si plusieurs scènes furent tournées en studio avec des découvertes photographiques. Le générique stipule que les acteurs interprétant les autochtones sont des natifs de Tahiti, Fidji, Samoa et des Marquises.

120_CINEMATAMUA_44_MR_ROBINSON_CRUSOE_GOELETTE120_CINEMATAMUA_44_MR_ROBINSON_CRUSOE_DOUGLAS_FAIRBANKS 120_CINEMATAMUA_44_MR_ROBINSON_CRUSOE_DANSES_AU_VILLAGE 120_CINEMATAMUA_44_MR_ROBINSON_CRUSOE_TAHITIENS

Douglas Fairbanks débute à Broadway en 1902, il est alors âgé de 19 ans. Rapidement il devient l’une des stars du cinéma muet américain et en 1917 il fonde "les Artistes associés" avec Charles Chaplin, D.W. Griffith et Mary Pickford, qui va devenir sa femme. Pour toute une génération (dans les années 20), Douglas Fairbanks est le héro parfait de cinéma, tout à tour Zorro, D’Artagnan, Robin des bois ou encore le voleur de Bagdad. Avec l’avènement du parlant, ce ne furent pas seulement les films muets qui n’avaient plus la cote auprès du public, mais bien toute une conception du cinéma. Fairbanks essaye de se mettre au goût du jour en interprétant « The Taming of the shrew », une adaptation de la pièce de Shakespeare. Hélas, sa voix trop haute ne colle pas à l’image que le public s’était faite de lui. L’échec cuisant de ce film va de paire avec une dégradation de ses relations de couple. Après un deuxième film parlant, Fairbanks quitte Hollywood pour un voyage autour du monde. Il en ramène un documentaire et l’année suivante, il part pour les mers du sud, où il tourne « Mr Robinson Crusoe ». L’histoire est une adaptation « moderne » du roman de Defoe « Robinson Crusoe » : Un riche Américain (Douglas Fairbanks) en croisière sur un yacht dans les mers du sud, parie avec un ami (William Farnum) qu’il pourra survivre sans difficulté sur une île déserte. Le pari fait, il plonge dans l’océan et rejoint l’île la plus proche. Dès lors, il démontre son ingéniosité « yankee » et avec des matériaux trouvés ici et là construit une maison dans les arbres et toutes sortes d’objets de la vie courante. Vendredi ne fait qu’une brève apparition, et Samedi, une jeune native qui s’est enfuie d’une île voisine pour échapper à un mariage forcé, devient sa compagne en tout bien tout honneur. Vient ensuite une horde de vrais faux cannibales… dont le chef est l’amoureux éconduit. Le film a été produit dans les années 30 et tout comme « Tintin au Congo » peut choquer aujourd’hui, la manière dont sont montrés les natifs (incluant le personnage de Maria Alba) peut sembler aujourd’hui un peu condescendante. Il faut donc prendre le film pour ce qu’il est, une production hollywoodienne des années 30, où les « méchants » sont caricaturaux et les « bons » des héros américains génialissimes, sans peur et sans reproche. « Mr Robinson Crusoe » est l’un des quatre films parlants dans lesquels Fairbanks joua. Réalisé à la manière d’un film muet, il fut diffusé dans certaines salles comme tel. Le film sera sonorisé à Hollywood. La musique d'Alfred Newman est toujours éminemment évocatrices de mers du Sud, on y retrouve d’ailleurs quelques chants tahitiens. Il retravaillera par la suite certaines de ces mélodies pour le film « Hurricane » (1937). Le film est présenté avec sa bande son originale sans sous-titres.

M. Robinson Crusoé (1932)
Douglas Fairbanks, William Farnum, Maria Alba - noir et blanc - 70 minutes