150_JEAN_L_HOTE_3  150_C49_GENDARME_DU_PACIFIQUE_02  150_C49_GENDARME_DU_PACIFIQUE_03001
Dans les années 70/80, Jean L’Hote réalise de nombreux téléfilms et documentaires pour la télévision française, de nombreuses émissions pour l’Eglise Réformée de France et tourne plusieurs films en Polynésie française, notamment avec Henri Hiro et le personnel de la Maison des Jeunes et de la Culture de Papeete.
En 1975, Jean L’Hote tourne l’un de ses premiers documentaires polynésiens pour la télévision : « Les gendarmes du Pacifique ». Ce film décrit la vie des gendarmes en Polynésie et plus particulièrement dans les îles. On y rencontre des gendarmes du cru et d’autres de passage à Raiatea, Tahaa et Rangiroa. Ils sont là pour aider les populations mais également en tant que représentant de l’ordre public, reçoivent les plaintes pour vol, enquêtent, aident les uns et les autres dans leurs démarches administratives. Jean L’Hote en profite pour dresser le portrait de la société polynésienne des années 70 et s’intéresse au mode de vie de ces habitants du bout du monde. Le monteur du film Jean Claude Moniez (monteur de nombreuses années à RFO Polynésie) était un proche de Jean L’Hote. Il se souvient : « Pour la petite histoire, ce documentaire sur les gendarmes avait pour but un repérage en vue du tournage futur du " Rescapé de Tikeroa" et, toujours pour la petite histoire, la voix off avec un accent rocailleux, en plus de celle de Jean lui même, est celle de Maguelon (qui jouait dans les brigades du tigre), le comédien auquel Jean pensait pour jouer le rôle du gendarme finalement tenu par Jacques Martin. Le commandant de gendarmerie interviewé a, par la suite, longtemps vécu à Tahiti où il tenait un cabinet d'assurance (Brossard). Un des gendarmes tahitiens du film a disparu dans un naufrage peu de temps après la diffusion du film.»
Ce film est également un prélude aux documentaires que réalisera Jean L’Hote dans la série télévisée « La Polynésie au cœur » (1979) où il abordera sans tabou les thèmes de la religion, le retour aux traditions polynésiennes, et l'économie des îles.